Cartels

  • Souvent, lorsque nous voulons étudier la psychanalyse, c’est parce que quelque chose a été entendu, nous a retenu, et nous presse d’en savoir davantage.

    « J’aimerais lire Lacan, mais par quoi commencer ? »,

    « Comment avancer, mais pas tout seul ? »,

    « Où inscrire mon travail ? ».


    Qu’est- ce qu’un cartel ? 

    Dans le champ de la psychanalyse, la connaissance suppose l’engagement de chacun dans son rapport intime au désir de savoir. En 1964, préoccupé par la fondation de son Ecole et par la transmission de la psychanalyse, Lacan inventa le dispositif du cartel dans lequel s’éprouve la singularité de l’hypothèse de l’inconscient. Il proposa le cartel comme organe central du travail de son Ecole et adopta le principe d’une « élaboration soutenue en petit groupe ».  Quatre personnes se choisissent, trois au moins, de cinq au plus, « quatre est la plus juste mesure » pendant un an au moins, deux au plus. Convient dans ce petit groupe d’inviter un « plus Un » qui aura la charge de veiller aux effets de travail, d’en provoquer l’élaboration et, à l’envers d’un maître, de décompléter les effets imaginaires propre au groupe. Pas de hiérarchie donc dans un cartel

  •  

    D’où un renversement du rapport au savoir. Chaque participant s’y risque au même titre que les autres en proposant sa lecture d’un texte, d’une notion, d’une question, d’un concept et la soumet au travail dans le groupe. Le cartel n’engage donc à aucune vérité absolue, il est le lieu, au contraire, susceptible de produire un rapport inédit, subverti au savoir.

    Les modalités du cartel sont fluides et simples. Le cartel décide de son rythme de rencontres pour un an, deux maximum. Il accueille quiconque veut se prêter en-corps et en désir à l’expérience de la lecture et de l’étude de la psychanalyse. Il fait l’objet d’une déclaration auprès de l’Ecole de la Cause Freudienne, ce qui est une façon d’y inscrire son travail. Il n’est toutefois pas nécessaire d’en être membre. Pour déclarer le cartel, il suffit d’aller sur le site de l’ECF, rubrique « cartels », où l’on trouve également les textes de références.

    Des soirées, des journées, sont organisées par l’ACF et l’ECF, pour faire connaître transmettre les travaux des cartellisants. Certains textes peuvent faire l’objet d'une publication soit dans Cartello, lien électronique des cartels, soit dans le bulletin Par Lettre de l’ACF en Rhône-Alpes, ou encore dans la NewsLetter de l’ACF en Rhône-Alpes.

    Pour recevoir et consulter les numéros de Cartellocliquez-ici.

    Si vous souhaitez travailler en cartel, si vous avez des questions, vous pouvez vous adresser à Sandy Barritault, déléguée aux Cartels en Rhône-Alpes: acf.dr-ra-cartels@causefreudienne.org.

     

    Si vous souhaitez connaître l'actualité des cartels, en particulier la liste des cartels en formation dans la région, explorez la rubrique "Actus", et "Echos des événements".


Nos évènements cartels

 

BOURSE AUX CARTELS

BOURSE AUX CARTELS Lire
EN AVANT

La logique du désir

La logique du désir Lire
EN AVANT

Rentrée des cartels

Rentrée des cartels Lire
EN AVANT

Brèves de cartels: La Femme n'existe pas... mais Encore!

Brèves de cartels: La Femme n'existe pas... mais Encore! Lire
EN AVANT

Soirée Cartel "l'être et l'Un".

Soirée Cartel "l'être et l'Un". Lire
EN AVANT

SOIREE DES CARTELS EN VISIOCONFERENCE

SOIREE DES CARTELS EN VISIOCONFERENCE Lire
EN AVANT

Le travail en cartel : désir d'(a)pprendre, désir de savoir

Le travail en cartel : désir d'(a)pprendre, désir de savoir Lire
EN AVANT

BOURSE AUX CARTELS

BOURSE AUX CARTELS Lire
EN AVANT

l'Etre et l'Un de Jacques-Alain Miller

l'Etre et l'Un de Jacques-Alain Miller Lire
EN AVANT

Bourse aux cartels

Bourse aux cartels Lire
EN AVANT

Soirée des cartels : RÉVEILS !

Soirée des cartels : RÉVEILS ! Lire
EN AVANT

Trouvailles en cartel sur le thème attentat sexuel

Trouvailles en cartel sur le thème attentat sexuel Lire
EN AVANT